La success story des chausseurs de luxe italiens

La success story des chausseurs de luxe italiens

La réputation des chausseurs italiens n’est plus à faire. Ils s’appellent Casadei, Sergio Rossi, Salvatore Ferragamo, Gianmarco Lorenzi, Pollini, Cesare Paciotti, Gianvito Rossi, ou encore Giuseppe Zanotti… Des noms bien connus des fashionista puisqu’il s’agit de ceux des plus grands chausseurs de luxe italiens. Mais pourquoi les créations made in italy sont-elles si prisées ?

Pour connaître l’origine de cette success story, il faut remonter au 12e siècle, au coeur de Rome. À l’époque, les artisans chausseurs décident de s’associer et de faire reconnaître la confection de souliers comme une profession. Ils deviennent très populaires, au point que de nombreuses églises et lieux de regroupement se voient ornés de représentations à l’effigie de Saint Crépin et de Saint Crépinin, deux frères saints des cordonniers. Si les chaussures italiennes sont synonymes de qualité et d’élégance, c’est que leur savoir-faire est ancestral. Jusqu’au 19e siècle, un apprenti chausseur devait apprendre les techniques de montage et de finition auprès d’un maître de la profession. Il n’était autorisé à exercer que lorsqu’il maîtrisait son art à la perfection.

Les chausseurs italiens règnent en maître !

Aujourd’hui, si cette tradition a disparu, escarpins, sandales et stilettos italiens continuent de plaire et de séduire les femmes en quête de beaux souliers. L’Italie est une place incontournable du secteur de la chaussure et accueille chaque année au Micam, à Milan, les professionnels de la chaussure du monde entier.

Par ailleurs, malgré la concurrence de la Chine et des États-Unis, l’Italie demeure sur la première marche du podium des pays européens qui produisent le plus de chaussures, et sur la deuxième à l’échelle mondiale.

Une ville en particulier, Venise, est réputée pour sa confection de chaussures. Son quartier de Padoue, s’est spécialisé dans la création de modèles haut de gamme. Une raison pour laquelle la Maison Louis Vuitton a choisi d’installer des ateliers dans la région de La Vénétie où près de 400 artisans confectionnent à la main les souliers de la griffe et y cousent les étiquettes. Une région qui a été également adoptée par la griffe de luxe Bottega Venetta pour faire tresser à la main ses sacs en cuir, ainsi que Christian Louboutin pour faire réaliser ses stilettos.

Les stars amoureuses des chaussures italiennes

Forts de leur réputation, ces chausseurs de luxe ont réussi à fidéliser les stars. Déjà, dans les années 1960, Jacky Kennedy et Liz Taylor ne cachaient pas leur addiction aux mocassins Gucci. Aujourd’hui, leurs plus fidèles stars s’appellent Emma Watson, vue avec des escarpins Gianvito Rossi, Anne Hathaway, qui porte des escarpins pointus Salvatore Ferragamo, ou encore Keri Russel, qui est une vraie fan des sandales siglées Guiseppe Zanotti.

Si une tendance en chasse une autre, les chausseurs italiens ne sont pas prêts d’arrêter de sévir. Si vous aussi vous aimez les chaussures italiennes ou si vous souhaitez les découvrir, faites un tour sur le site Mes Chaussures qui vous permettra de découvrir les dernières collections des plus grandes marques de chaussures italiennes mais aussi de nombreux autres chausseurs de luxe du monde entier. Enfin pour suivre l’actualité de la chaussure italienne, vous pouvez également visiter le site Italian Shoes initié par l’Assocalzaturifici qui représente les professionnels italiens du secteur de la chaussure et qui est également à l’origine du Micam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *